Le mojito est l’un des cocktails les plus connus et les plus appréciés. Si bien qu’on le retrouve dans la majorité (pour ne pas dire la totalité) des bars. Il doit cette popularité à sa simplicité, son aspect désaltérant et rafraîchissant, et son goût assez doux et léger, ce qui fait de lui une boisson parfaite en temps de fortes chaleurs.

Il faut par ailleurs savoir que le mojito a comme base le rhum. Mais la question est : quel est le meilleur rhum pour un mojito ?

A travers ces quelques lignes, nous vous expliquons tout ce qu’il y a à savoir pour réussir comme un chef votre mojito et épater vos invités aux palais les plus fins !

Les différents rhums utilisés pour la préparation du mojito

Avant de vous dévoiler la recette du mojito, il est important de vous aider à choisir l’ingrédient de base : le rhum. En effet, on ne saurait appeler un cocktail « mojito » s’il ne contient pas de rhum. C’est pourquoi nous détaillons ci-dessous les différents types de rhum :

Le rhum brun (ou le vieux rhum)

Vieillissant pendant 3 ans dans des futs de chêne, son goût est très fort, ce qui ne le laisse pas facilement se marier avec d’autres ingrédients. les differents rhums utilises pour la preparation du mojito

C’est pourquoi il est conseillé de boire le vieux rhum seul et de ne pas le mettre dans des cocktails comme le mojito.

Le rhum blanc (ou le rhum jaune)

Ce rhum est vieilli pendant moins d’une année, ce qui lui permet d’être utilisé dans différents cocktails dont le mojito. En effet, son goût léger lui permet de s’accorder parfaitement avec les cocktails à base de fruits. Le rhum blanc ira donc très bien dans votre recette de mojito car il ne surplombera pas les autres goûts du reste des ingrédients.

Le rhum ambré

La durée du vieillissement de ce rhum varie de 1 à 3 ans. Son goût n’est pas aussi prononcé que celui du vieux rhum mais pas aussi léger non plus que celui du rhum blanc. Il est généralement utilisé pour certains cocktails comme le Planteur et l’Hurricane. Bien que ce ne soit pas recommandé, il peut être aussi utilisé comme base pour le mojito. D’ailleurs, il est intéressant de mélanger du rhum ambré et du rhum blanc de même quantité dans un mojito, ce qui lui donnera autant de caractère que de légèreté tout en évitant de masquer les goûts des autres ingrédients.

Le meilleur rhum pour un mojito réussi

le meilleur rhum pour un mojito reussi

Tout barman expérimenté vous le dira, il n’y a pas meilleur que le rhum cubain pour la préparation d’un mojito. Cela donne un cocktail d’une fraicheur difficilement égalable car le rhum cubain se marie à merveille avec le goût acidulé du citron et la fraicheur de la menthe.

Maintenant que nous sommes d’accord sur l’origine du rhum à choisir, passons aux marques à acheter. Là aussi, référons-nous aux barmans expérimentés qui vous diront sans doute d’opter pour un cubain Havana club ou un Bacardi car c’est ce qu’utilisent les professionnels cherchant à donner à leurs mojitos un goût exquis.

Par contre, ces marques peuvent être hors-budget. Dans ce cas, vous pourrez opter pour une marque de moyenne gamme telle que « Old Nick » qui permet tout de même de réaliser d’excellents mojitos.

Nous vous conseillons en outre de choisir un rhum agricole pour la préparation de votre mojito. En fait, c’est ce qui est le plus adapté pour la réalisation de cocktails car il apporte plus de subtilité et de légèreté à ces boissons.

Quelle est la recette du mojito ?

Comme de nombreux cocktails ayant le rhum comme base, le mojito contient aussi du sucre et du citron. Ce triptyque est complémenté par de la menthe pour l’apport de goût et de l’eau gazeuse pour un effet désaltérant.

Pour préparer du mojito, il est important de respecter la règle des « 3S », c’est-à-dire : sweet, sour & strong. Ainsi, c’est le sucre qui apporte la douceur, la menthe et le citron apportent l’amertume et le rhum la force. Ainsi, gardez en tête cette règle pour réussir à avoir cet équilibre dans votre mojito.

Voici alors la liste des ingrédients que vous devez avoir pour préparer un mojito :

  • Une dizaine de feuilles de menthe ;
  • Un citron vert en quartiers ou en jus ;
  • 5 centilitres de rhum ;
  • Une cuillère à café de sucre de canne ;
  • De l’eau gazeuse ;
  • Quelques glaçons en cubes.

Quelles sont les étapes de la préparation du mojito ?

Bien qu’il ne soit pas spécialement complexe, il faut d’abord savoir que le mojito n’est pas le cocktail le plus rapide à préparer. Cette boisson requiert en effet l’enchainement de plusieurs étapes. Étant donné que dans un bar, il y a plusieurs cocktails à préparer en un temps court, les barmans ont imaginé une méthode simplifiée pour préparer un mojito. Mais dans ce qui suit, nous vous donnons les deux méthodes !

La recette originelle

Cette méthode prend une quinzaine de minutes et consiste en les étapes suivantes :

  • Mettre le sucre, le citron et les feuilles de menthe dans un verre à mojito ;
  • Le remplir à moitié d’eau gazeuse ;
  • Piler l’ensemble à l’aide d’un pilon ;
  • Ajouter le rhum et quatre cubes de glaçons ;
  • Mélanger le tout à l’aide d’une cuillère de bar ;
  • Ajouter une paille, garnir d’une rondelle de citron et d’une branche de menthe et servir !

La recette rapide

Étant donné que cette méthode à été pensée par les barmans pour économiser du temps, vous imaginez bien qu’elle demande un minimum de préparation. Ainsi, il faut au préalable avoir pressé du citron et y avoir ajouté du sucre dans le but d’obtenir un sirop.

Dès lors, il suffira de prendre un verre à mojito, d’y mettre 2,5 cl de jus de citron, quelques feuilles de menthe, 4 cubes de glaçons, du rhum, et de compléter le tout avec de l’eau gazeuse. Enfin, mélangez à l’aide d’une cuillère de bar, garnissez, et servez.

Merci d’avoir suivi notre article sur le rhum pour mojito

(Visited 33 times, 1 visits today)