Sélectionner une page

Apprenez tout ce qu’il faut savoir du basilic thaï

Le basilic thaï est une plante herbacée persistante qui prend la forme d’un petit arbuste composé de nombreuses branches dont la taille peut atteindre plus d’un pied de hauteur.

Ses vertus sont aujourd’hui reconnues et il est possible de l’intégrer à de nombreuses recettes pour en profiter.

Origine, valeur nutritionnelle, saison de disponibilité et recettes du basilic thaï, tout est ici !

Aspect, goût et origine du basilic thaï

Le basilic thaï est une plante dotée d’un aspect très particulier, arborant des tiges violacées, et des feuilles d’un vert très vif, des couleurs qui lui confèrent un contraste visuellement splendide.

Au-delà de son esthétique très agréable, le basilic thaï est une plante aromatique dotée d’une saveur très soutenue aux arômes épicés et de quelques touches de réglisse.

aspect basilic thai

Il existe de nombreuses variétés de basilic thaï, mais toutes sont dotées du même goût, avec un changement de prédominance seulement entre les deux saveurs citées précédemment.

Les fleurs de cette plante peuvent elles aussi être utilisées en cuisine, au vu du fait qu’elles aient le même goût que la plante, une fois celle-ci arrivée à maturation.

Cette plante nous vient tout droit d’Asie du Sud-Est, notamment la Thaïlande, mais d’autres pays voisins de ce dernier également comme le Vietnam, le Myanmar (Birmanie) ou le Cambodge. Elle est cependant prédominante en Thaïlande, d’où le nom commun qu’elle a reçu en occident. Il est à noter qu’en Thaïlande, cette plante se nomme bai horapha, et ne doit pas être confondue avec le basilic sacré, dont le goût est complètement différent (plutôt une saveur de clou de girofle). Le nom botanique de la plante est Ocimum Thyrsiflorum.

L’herbe est devenue connue au vu de l’essor de la cuisine thaï dans le monde entier au début des années 2000.

On retrouve cette herbe dans de nombreux plats asiatiques :

  • Proue pad gra ;
  • Gai pad krapow.

On le retrouve aussi dans la cuisine issue de Taïwan, notamment en accompagnement de viandes et légumes sautés.

Comment le basilic thaï est-il utilisé ?

Le basilic thaï est utilisé en grande quantité, comme l’un des principaux ingrédients participant à la saveur des plats thaïlandais, cambodgiens, laotiens et vietnamiens :

  • Soupes ;
  • Bouillons ;
  • Nouilles ;
  • Viande et poulet.

On l’utilise généralement pour infuser les soupes et les bouillons pour leur donner une saveur plus épicée et soutenue. On le retrouve beaucoup dans le Phô (Fuh) thaïlandais, ou le curry vert de la même origine. Il peut s'associer à des fruits de mer, comme l'araignée de mer

Les nouilles sont également cuisinées avec du basilic thaï pour ajouter plus de goût à ces dernières, notamment quand elles ne sont pas agrémentées de beaucoup d’ingrédients savoureux.

basilic thai plat

Depuis son arrivée en occident, cette plante a connue de nouvelles fins, notamment utilisée dans des plats locaux pour donner une saveur plus originale, ou même dans des boissons :

  • Pesto ;
  • Cocktails ;
  • Desserts.

Il a été découvert que l’arrière-goût de réglisse du basilic thaï se marie divinement bien avec le goût fort du pesto, adoucissant sa saveur et le rendant parfaitement équilibré gustativement.

Vous pouvez ajouter votre basilic thaï dans des préparations sucrées, comme les cocktails ou les desserts, avec lesquels il est parfaitement compatible.

Comment conserver son basilic thaï ?

Pour utiliser votre basilic thaï au mieux, nous vous recommandons de ne pas inclure les feuilles directement dans votre préparation, mais de les découper en fines lanières après les avoir enroulées en largeur.

Ajoutez toujours votre basilic thaï à la fin de la préparation de vos plats pour lui permettre d’infuser seulement dans le plat, et pas de cuire, ce qui dénaturerait son goût et lui ferait perdre toute saveur.

Pour conserver au mieux votre basilic thaï, il est conseillé de couper ses extrémités et de les placer dans un verre d’eau, sous forme de bouquet. Évitez les pièces où l’atmosphère est trop sèche comme le garde-manger, privilégiez la cuisine par exemple, où l'humidité est plus importante.

Il est possible de conserver son basilic thaï dans un sachet en plastique pour le conserver plus longtemps (jusqu’à une semaine) dans le réfrigérateur. Cependant, nous ne vous conseillons pas de congeler votre plante aromatique, cela risquerait de lui ôter toute sa saveur.

Le plus recommandé est d’acheter une quantité raisonnable à la fois et de l’utiliser sous quelques jours seulement.

 Quelle est la valeur nutritionnelle du basilic thaï ?

Au-delà de son goût très aromatisé et des nombreuses utilisations qu’il est possible de conférer au basilic thaï, ce dernier n’est pas en reste de valeur nutritionnelle. C’est une plante dotée de nombreux bienfaits pour la santé.

En effet, le basilic thaï est très concentrée en vitamine K, une molécule impliquée dans de nombreux processus métaboliques, dont l’activation de la cascade de la coagulation, diminuant ainsi les risques d'hypertension artérielle.

Par ailleurs, elle est riche en oligoéléments, comme le fer, le potassium et le calcium, dont la carence est incriminée dans de nombreuses maladies d'origine nutritionnelles.

Enfin, son huile essentielle est antibactérienne et antioxydante au vu de sa concentration élevée en eugénol.

Le basilic thaï n’a plus de secrets pour vous, alors à vos fourneaux !

(Visited 40 times, 1 visits today)